La dyspareunie : Comment la définir et la traiter

La dyspareunie : Comment la définir et la traiter

Selon l’OMS, les douleurs aux rapports, ou dyspareunie, touchent au moins 20% des femmes et pourtant on en parle (trop !) peu.

Dans la démarche de Womanology de mise en lumière des douleurs intimes des femmes, nous abordons aujourd’hui la dyspareunie et les solutions qu’il existe pour la prendre en charge.

 

dyspareunie

La dyspareunie : c’est quoi ? 

 

La dyspareunie correspond à une douleur ressentie juste avant, pendant ou apres les rapports sexuels, au niveau de la rélgion genitale. Elle entraîne des sensations de brûlures, élancements, crampes, spasmes…

La douleur peut être…

  • Superficielle : douleur ressentie à l'entrée du vagin, au début de la pénétration
  • Profonde : douleur au niveau du col de l'utérus ou du bas-ventre, qui survient lors d'une pénétration vaginale profonde et est plus intense dans certaines positions sexuelles, et avec certains partenaires.

Caractérisée selon la période d’apparition : 

  • Primaire : la personne ressent la douleur dès ses premiers rapports sexueles
  • Secondaire : la douleur survient plus tard dans la vie sexuelle

Elle est soit : 

  • Permanente : douleur pendant chaque rapport sexuel.
  • Intermittente : ne survient qu'à certains moments, avec certains partenaires ou dans certaines positions.

Souffrir pendant un rapport sexuel n’est jamais normal, et il est important d’en comprendre la cause.

Quelques causes possibles…

La dyspareunie, peu importe sa nature, peut avoir diverses causes comme :

Des infections Comme les infections génitales, telles que les infections à levures ou les infections sexuellement transmissibles.

Des pathologies Telles que la vulvodynie, le lichen scléreux vulvaire, l’endométriose, les fibromes utérins ou encore une affection chronique de la vessie. 

Des problèmes anatomiques Malformations congénitales des organes génitaux ou cicatrices résultant d'une chirurgie antérieure, comme une césarienne.

Des troubles psychologiques Stresse, anxiété, traumatismes sexuels ou encore problèmes relationnels ou émotionnels.

Manque de lubrification La sécheresse vaginale due à des fluctuations hormonales, par exemple pendant la ménopause ou l’allaitement.

Effets secondaires de médicaments Certains médicaments, tels que ceux utilisés pour traiter la dépression, l'hypertension artérielle ou les allergies, peuvent contribuer à la dyspareunie.

Il est important de consulter un.e professionnel.e de la santé pour déterminer la cause spécifique de la dyspareunie, car le traitement peut varier en fonction de l'origine.

 

Qui consulter en cas de dyspareunie ?

  • Gynécologue
  • Sexologue
  • Sage-femme
  • Dermatologue 
  • Kinésithérapeute spécialisé.e
  • Ostéopathe spécialisé.e

 N'hésitez pas à consulter plusieurs professionnel.les de santé afin de connaître toutes les solutions possibles selon la cause de votre dyspareunie. Une bonne compréhension des douleurs mène à une prise en charge plus adaptée. 

Chez Womanology, on est convaincues qu’une prise en charge efficace et adaptée se doit d'être holistique, plurielle.

banniere womanology

Quelle prise en charge ?

Voici quelques solutions possibles :

Técarthérapie 

La técarthérapie est une technologie qui stimule les échanges entre les cellules grâce à un courant à hautes fréquences, ce qui améliore les mécanismes naturels d’auto-réparation du corps.

Cela permet de soulager les douleurs, les tensions et d’accélérer le processus de cicatrisation. Il s’agit de poser une sonde sur la zone. Le processus n’est pas douloureux mais chauffe légèrement la peau.

Utilisation de soins intimes locaux

INTIMA RESCUE, notre huile-soin 4 en 1, 100% naturelle aux actifs brevetés est notamment recommandée pour soulager la dyspareunie grâce à ses propriétés anti-inflammatoire, anti-douleur et cicatrisante.

Auto-massage 

L'auto-massage de la région pelvienne, avec une huile, permet de détendre les muscles, d'améliorer la circulation sanguine et de réduire la tension qui peut contribuer à la douleur pendant les rapports sexuels. Cette solution nécessite dans un premier temps l’avis d’un professionnel de santé, qui vous donnera tous les conseils nécessaires pour une bonne pratique.

Anneaux de confort sexuel

C’est un accessoire pensé pour accompagner les personnes souffrant de douleurs lors de la pénétration. Les anneaux souples viennent se placer à la base du pénis ou du vibromasseur. Cela a pour but de produire un effet de “pare-chocs” pour ajuster la profondeur et pour éviter la douleur liée à la pénétration. Il est conseillé de lubrifier l’accessoire pour plus de confort.

Utilisation d’un lubrifiant

L'utilisation d'un lubrifiant lors des rapports sexuels peut aider à réduire la friction et l'inconfort et les vivre plus sereinement.

Prise en charge psychologique et/ou sexologique

La prise en charge psychologique dans les dyspareunies est essentielle, car ces douleurs peuvent être causées ou exacerbées par des facteurs psychologiques tels que le stress, l'anxiété, la dépression, les traumatismes ou les problèmes relationnels.

Il est important de souligner que la prise en charge psychologique doit être complétée par une prise en charge médicale, afin de s'assurer qu'il n'y a pas de causes physiques sous-jacentes à la douleur sexuelle. 

aide dyspareunie

Comment aider au traitement de la dyspareunie ?

Le partenaire joue un rôle essentiel dans la gestion et le traitement de la dyspareunie.. Voici quelques exemples : 

  1. Soutien émotionnel : Le partenaire peut apporter un soutien émotionnel à la personne souffrant de dyspareunie en étant à l'écoute de ses sentiments, en suscitant la confiance et en exprimant son soutien et sa compréhension. Le fait de reconnaître la problématique et de montrer de l'empathie peut contribuer à soulager le stress et l'anxiété liés à la dyspareunie.
  2. Communication ouverte : Une communication ouverte et honnête est essentielle pour faire face à la dyspareunie. Le partenaire peut encourager la personne concernée à exprimer ses sentiments, ses préoccupations et ses besoins. Cela peut également aider à résoudre tout malentendu ou frustration mutuels.
  3. Participation à la recherche de solutions : Le partenaire peut accompagner la personne souffrant de dyspareunie dans la recherche de solutions, telles que la consultation d'un.e professionnel.e de la santé spécialisée dans la santé sexuelle ou la réalisation de certains exercices ou traitements recommandés. Le fait de participer activement à cette recherche de solutions peut contribuer à renforcer le sentiment de soutien et d'engagement mutuel.
  4. Adaptation des pratiques sexuelles : Le partenaire peut aider à adapter les pratiques sexuelles afin de minimiser la douleur associée à la dyspareunie. Cela peut inclure des changements de positions, des préliminaires prolongés, l'utilisation de lubrifiants ou d'autres méthodes pour augmenter le confort pendant les rapports sexuels.
  5. Patience et compréhension : La dyspareunie peut être frustrante et entraîner une diminution du plaisir sexuel pour les deux partenaires. Le partenaire peut faire preuve de patience et de compréhension, en adaptant les attentes et en étant prêt à explorer d'autres formes d'intimité physique ou émotionnelle lorsqu'une pénétration est difficile ou douloureuse.

 

N'hésitez pas à consulter un professionnel de santé afin de connaître toutes les solutions possibles selon la cause de votre dyspareunie. Une bonne compréhension des douleurs peut mener à une prise en charge plus adaptée. 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.