La sécheresse intime, comment y remédier ?

La sécheresse intime, comment y remédier ?

La sécheresse intime, souvent désignée sous le terme d'atrophie vaginale, est une condition courante qui peut toucher les femmes à différentes étapes de leur vie et qui survient le plus souvent survient essentiellement en cas de bouleversement hormonal comme lors de la grossesse, ou de la ménopause mais elle peut aussi être d'origine médicamenteuse ou psychologique.

Il est essentiel de comprendre les causes, les symptômes et les méthodes de gestion de ce problème délicat afin d'améliorer le bien-être sexuel et la qualité de vie globale.

 

Comment diagnostiquer une sécheresse vaginale ?

Pour diagnostiquer la sécheresse vaginale divers examens peuvent être nécessaires  :

  • Un examen gynécologique et un échange avec la patiente pour identifier par exemple le contexte d’apparition des symptômes ou encore la fréquence.
  • Un prélèvement vaginal pour analyses afin de détecter une éventuelle infection vaginale.
  • Un bilan sanguin peut être prescrit pour effectuer un dosage hormonal. On va chercher à mesurer le taux de FSH pour mettre en évidence une ménopause précoce ou une baisse d’hormone anormale

 

Les causes de la sécheresse intime

La sécheresse vaginale peut résulter de divers facteurs, notamment :

Ménopause : La diminution des niveaux d'œstrogènes pendant la ménopause est l'une des principales causes de la sécheresse vaginale.

La sécheresse vaginale est souvent associée à des bouleversements hormonaux chez la femme et cela inclut également les changements hormonaux pendant, l’accouchement, l'allaitement et le post-partum. De plus, il est important de notifier que certains médicaments, tels que les antihistaminiques ou les traitements contre le cancer, peuvent contribuer à la sécheresse vaginale.

Stress et Anxiété : Des facteurs psychologiques tels que le stress et l'anxiété peuvent influencer la lubrification vaginale.

sècheresse intime

Les Symptômes de la Sécheresse Intime

Les femmes souffrant de sécheresse intime peuvent expérimenter divers symptômes :

Inconfort ou douleur pendant les rapports sexuels :

La friction accrue due au manque de lubrification peut entraîner des douleurs, nommé dyspareunie, des brûlures ou un inconfort pendant les rapports sexuels.

Démangeaisons vaginales :

La sécheresse peut provoquer des démangeaisons au niveau de la vulve et de la région vaginale. La peau délicate autour du vagin peut devenir irritée en raison du frottement constant.

Sensibilité accrue :

En raison de la diminution de la lubrification, la vulve peut devenir plus

De plus, la lubrification naturelle du vagin aide à maintenir un environnement s sensible aux frottements, aux vêtements serrés ou aux produits d'hygiènes sains en limitant la croissance bactérienne. La sécheresse peut augmenter le risque d'infections vaginales.

Besoin fréquent d'uriner :

Certaines femmes peuvent ressentir un besoin fréquent d'uriner en raison de l'irritation de la paroi vaginale.

Altération de la qualité de vie intime :

La sécheresse intime peut avoir un impact négatif sur la vie sexuelle, entraînant une diminution du désir sexuel et une appréhension à l'égard des relations intimes.

Rougeurs et légers saignements :

La sécheresse peut également être associée à des rougeurs sur la vulve. En raison de la fragilité accrue des tissus vaginaux, des saignements légers peuvent survenir après les rapports sexuels.

 

Comment prévenir la sécheresse vaginale ?

Il est possible de limiter les risques de survenue de la sécheresse vaginale. Pour cela, diverses mesures relatives à l’hygiène sont importantes à respecter.

Il est conseillé de procéder à l’hygiène intime avec des savons et gels au pH neutre pour ne pas agresser et risquer de déséquilibrer la flore vaginale, et d’éviter les parfums sur la zone intime.

Évitez également les douches vaginales qui peuvent entraîner un déséquilibre de la flore vaginale. Enfin, il est recommandé de ne pas fumer, car le tabac nuit à une bonne lubrification intime.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

 sècheresse intime

 

Quels traitements pour traiter la sécheresse vaginale ?

Pour traiter la sécheresse vaginale, il existe divers traitements. Le choix du traitement va dépendre de la cause identifiée. Le gynécologue peut par exemple conseiller à la patiente d’utiliser un lubrifiant en application locale, sous la forme de gel ou sous la forme d’ovules à insérer au fond du vagin. Ces solutions et produits offrent également plus de confort pendant les relations sexuelles.

Dans le cas des patientes ménopausées, un traitement hormonal substitutif, par voie orale, sous-cutanée ou vaginale, peut être proposé contre la sécheresse vulvaire et vaginale. D’autres traitements, naturels cette fois, peuvent aussi se révéler efficaces contre la sécheresse intime. Enfin, l’accent doit être mis sur les préliminaires, lesquels sont une étape essentielle d’une bonne lubrification naturelle. Les crèmes à base d'œstrogènes, prescrites par un professionnel de la santé, peuvent aider à restaurer la lubrification.

Modification des Médicaments : Parfois, une modification des médicaments peut être nécessaire en consultation avec un médecin.

Gestion du Stress : La pratique de techniques de gestion du stress, telles que la méditation, peut aider à atténuer les symptômes.

Traitement au laser : Ce traitement aide la muqueuse vaginale à se régénérer. La muqueuse devient plus souple et humide.  



La sécheresse intime n'est pas rare, mais elle peut avoir un impact significatif sur la vie quotidienne et la santé sexuelle. En cherchant des solutions adaptées et en communiquant ouvertement avec les professionnels de la santé, les femmes peuvent retrouver le bien-être nécessaire pour mener une vie épanouissante.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.